Le Rayon des années 70, nous emmène souvent à Cognin. Cognin, c’est la Savoie. C’est le château, au milieu d’un grand parc jalonné de collines, contourné par le ruisseau du Forezan, et au loin la haute montagne. C’est un rendez-vous pour les saint-mandéens, à Pâques et pendant les grandes vacances d’été. Dans l’enceinte du château, se retrouvent les familles et leurs jeunes enfants. Dans le parc, sont installées de grandes tentes pour les garçons de 14 à 17 ans, les saints Gorges et les saints Jean. PG toujours présent…

Du côté des familles, on se souvient pêle-mêle de la grande salle-à manger, si conviviale, des repas préparés par Madame Paravis qui nous parviennent par le monte-charge, des traditionnelles matinées de Pâques, où les enfants les plus jeunes cherchent les œufs en chocolat, du chemin de croix sur la colline, des chaises longues installées sur la terrasse, de la cloche qui appelle aux rassemblements, du marchand de glaces qui s’arrête devant le grand portail.


Les soirées présidées par PG et tous, familles et garçons occupant le QG. Commencent alors les discussions, les jeux de cartes, le « tra-dé-ri-dé-ra », les guitares et les chansons …
Plus tard pour ceux qui le veulent, la soirée et la nuit se poursuivent à l’Orangerie avec les disques vinyles : on pouvait y entendre Antoine, Hugues Auffray, les Beatles, etc…
Le lendemain matin, tout le monde prêt et près du petit pont, ses skis sur le dos, jusqu’à l’autocar, et en route pour Saint-François Longchamp.
L’été, de très bonne heure, départ pour les excursions en montagne.
Et puis, il y a aussi le dimanche… Direction l’église pour la messe, suivie d’un petit verre d’Apremont, au café, chez la Berthe. Petit détour chez Pierrot Gourmand, pour… les gourmands !
Les garçons évoqueront sûrement, les nuits passées avec les “nouveaux”, pour aller chasser le Dahu !!!, les bains de minuit au lac d’Aiguebelette.

La journée, pour les sportifs, c’est la Sioule et/ou le tennis.

Les souvenirs sont encore très présents pour les uns et les autres d’où cette liste non exhaustive.


A la fin des années 70, les vétérans, piliers de l’encadrement, se font de plus en plus rares. En effet, la guerre d’Algérie a laissé son empreinte sur le fil des générations. De 1954 à 1962, les jeunes gens ayant l’âge requis pour l’encadrement sont mobilisés. Ils furent auparavant trop jeunes pour apprendre ces fonctions et, à leur retour d’Algérie, ils se marient. Ils n’habitent alors plus souvent Saint-Mandé face à l’essor des grandes banlieues. La société se transforme. Certains y verront aussi les effets de Mai 68 sur les mentalités et les loisirs « traditionnels ». Cette période propice au renouvellement de l’équipe encadrante a été volée au Rayon par l’Histoire. Ainsi, 10 ans plus tard, le Rayon s’étiole. L’apparition du BAFA, et donc d’une rigueur administrative, achève d’inciter les foyers à partir en vacances de leur côté. Enfin, pour parachever cette funeste conjoncture, il est décidé lors du Concile Vatican II en 1965, que les prêtres doivent s’occuper exclusivement des fonctions liturgiques. L’Eglise retire alors alors son soutien symbolique à l’œuvre de PG. Cognin sert alors aux séminaires de l’Évêché de Chambéry, et aussi aux personnes âgées. Ainsi, PG essaie de faire survivre financièrement Cognin. En 1973, les contributeurs se voient rendre leurs actions suite à la vente du château du Forezan, c’est surtout une page hautement symbolique et émouvante qui se tourne. Cela préfigurera, dans la décennie suivant, la fin du Rayon tel que l’ont connu ces générations d’après-guerre.


Europea

Parmi les spectacles joués sur la scène du Rayon depuis 1908 (voir notre tableau) , voici l’affiche et quelques photos de la revue Europea, le 20 mars 1971.


Les photos des années 70

Retrouvez la liste des familles présentes à Cognin durant les années 70 après les photos.


Qui était là ?

FamilleAdultesEnfants et adolescents
AMICELPierrePhilippe
AMIETMarcel, GenevièveVéronique, François
ANCIAUXJean, OdetteDaniel, Jean-Marcel
AYONOdette 
BEAUPIN Jacques, Claude
BOGGIOPierre et SuzanneVincent, Philippe, Marc
BOGGIOJacques, EdithGilles
BONHOMMELucien
CARANICOLASPierreEvelyne, Pascale
CARDRONDaniel, Marie-France 
CHAIXVincent
CHAURANGSerge, Anne-Marie 
CHOLLET  
CLETZClaude, JanineDaniel
CONFAISAndré, Claude 
COUPETJean-Marie
DEGLANNEMarcel
DEMICHELJean-Luc
FOUQUETSylvain
GALLOYMichel 
GINDREMax, RaymondeJean-Pierre, Chantal
 GOBESSIRobert et Bernadette 
GRANGEONPatrick
LE PORTIER Yves
LEBASRoland, Marie-ThérèseFrançois, Dominique, Pascal, Jean-Louis, Jean-Marie
LEMITOUARDClaude
LOUVIAUX Marc
MAGLOIREJean-Pierre
MAROTTELucien
 MERLETTEJean, MadeleinePierre, Madeleine
MIGEOTThierry
MOURADOFFMichel
 NOTAIREGeorgetteHervé, Didier
 PATRAS  
 PAYETPierre, Hélène 
PINCHONFrançois
PITEUXBernard, Didier
 POINSOTGilbert 
PRIEURJean-Claude
 RAYNAUDGérard, FrançoiseCaroline, Sabine, Emilie
 RIGALThérèse, Jean-Claude 
SEGUINJean-François
SIMONETTIJean-Carl
 VALLEEMichel 
 VERGELYGilbert, Marie Thérèse 
Menu